Notre métier est le conseil stratégique et opérationnel en dynamiques durables. Aasivik intervient dans le cadre de projets de territoires et dans l’accompagnement stratégique et opérationnel des entreprises.

Notre approche

Expertises fortes et ciblées

Notre expertise s’adresse au collectivités comme aux entreprises, nos offres sont basées sur notre expérience de terrain et notre formation, déclinées à travers deux axes :

  • un premier axe orienté sur les interactions entre environnement et sociétés prenant particulièrement en compte les éléments du territoire et les logiques d’acteurs, basé sur le co-management en lien avec la gestion des ressources à usage multiple qui implique différentes formes d’arbitrage et de décision collective.

territoires_champs d'intervention

  • un second axe portant sur la performance de l’entreprise (privée, associative, coopérative, institutionnelle) où cette dernière est considérée comme un système en perpétuelle interaction avec d’autres systèmes, fonctionnant naturellement sur le modèle d’un organisme vivant. Les parties prenantes internes (dirigeants, associés, salariés) tout comme externes (clients, fournisseurs, partenaires…) doivent être en interactions positives.

organisations_champs d'intervention

Approche systémique

systémiqueCette approche privilégie les relations entre les éléments du système, les acteurs et l’environnement dans et sur lequel ils interagissent et conduit de fait à une compréhension et une vision partagée des conséquences de toute intervention.

Dans notre métier nous réfléchissons et nous représentons avec vous et avec les autres acteurs concernés ce qui se passe dans votre « système » (votre structure, le périmètre de votre projet ou votre territoire), quelles sont les dynamiques entre les acteurs et entre ces derniers et les ressources qu’ils gèrent. Ces modalités d’intervention se déclinent au sein d’un cercle vertueux, car les actions sélectionnées doivent servir vos intérêts mais également l’ensemble du système.

Démarches participatives

participation

Les démarches participatives permettent de construire une vision collective lors de démarches de diagnostics, de planification, de prospective, de suivi-évaluation.

Nous mobilisons plusieurs outils que nous choisissons selon leur fonction bien précise, adaptée à un contexte technique, culturel et institutionnel.

La participation n’est pas le résultat d’une recette méthodologique, une démarche précise qu’il suffirait de suivre pour obtenir la mobilisation des acteurs. C’est en fait un changement des formes d’animations mobilisant des outils et postures plus adaptées que les approches classiques et permettant aux acteurs concernés de s’exprimer et d’apprendre collectivement pour réussir une évolution des comportements.

En mobilisant ces démarches, chaque partie aura à la fin d’un processus une compréhension différente de celle du départ, influencée par ces échanges avec les autres et cet effort de construire une représentation cohérente et collective.

Posture de facilitateur

facilitationL’un de nos principes conducteurs est de vous aider aussi bien dans vos projets qu’au sein de votre structure. Les solutions viennent de vous-mêmes, de vos équipes ou des acteurs du territoire et nous vous y aidons par une approche maïeutique.  En adoptant cette posture de catalyseur nous garantissons l’appropriation des idées, la motivation à les mettre en œuvre, le renforcement des capacités et la prise d’autonomie des acteurs. Il en résulte une participation active de tous les participants à laquelle se combine confiance et aptitude au travail collectif.

Notre posture se base sur les principes de la congruence, l’empathie et un regard positif inconditionnel des personnes avec qui nous travaillons. Ces trois comportements caractérisent notre savoir-être.

schéma facilitation

Pour nous, la congruence consiste à faire confiance à nos idées et à nos sentiments afin d’être force de proposition et d’intervenir de manière adaptée dans une situation. En d’autres termes, c’est notre capacité à prendre du recul dans une situation donnée en faisant appel à notre intuition et notre raisonnement pour trouver l’intervention qui vous aidera vraiment.

L’empathie est notre effort constant de voir le monde avec les yeux de nos clients. Cette capacité est indispensable pour aider les acteurs à travailler ensemble et pour créer de la confiance.

Un regard positif inconditionnel : quoi qu’il arrive, nous conservons notre regard positif sur vous-même ou sur un partenaire. Même si des difficultés surgissent, nous faisons l’effort de regagner notre regard positif. C’est également une condition indispensable pour co-construire.

Enfin, une certaine propension à inviter et tolérer l’inconnu dans un cadre reposant sur des règles de fonctionnement et miser sur la capacité du groupe à développer ses propres solutions.

Valeurs

Notre cœur de métier intègre toujours la compréhension mutuelle, la concertation et l’analyse systémique pour répondre à des enjeux majeurs et aider à la prise de décision. Notre démarche s’inscrit dans une posture prospectiviste déclinée en futurs souhaitables, sélectionnés et mise en œuvre par les acteurs, eux-mêmes maîtres de leur propre développement.

Notre approche s’apparente donc à la co-construction de projets de territoires et d’entreprises au service de ceux qui doivent prendre des décisions en associant les parties prenantes qui sont destinataires de celles-ci.

Pour mener à bien cette démarche, principes et valeurs guident nos interventions :

  • La concertation influe sur le processus décisionnel car elle consiste à organiser un dialogue entre ceux qui exercent le pouvoir parce qu’ils ont été élus et ceux qui ont désigné les premiers.
  • Le processus de concertation se déploie au sein d’un périmètre cadré mais dont la géométrie doit rester souple afin de laisser place à toutes les propositions susceptibles de résoudre le problème.
  • L’instauration d’un réel dialogue avec les parties prenantes repose sur leur libre choix de participer et cela en toute connaissance de cause. Les acteurs associés au processus devront accepter le principe constructiviste et s’engager à le respecter : « nous sommes là pour trouver une solution ensemble ».
  •  C’est la diversité des points de vue qui crée la richesse des débats dès lors que toutes les parties prenantes sont associées.
  • Le processus de concertation doit être à la fois transparent et validé par les participants. La confiance des acteurs dans le processus et leur adhésion à ce dernier est un point incontournable, la transparence facilite l’implication et la pertinence de la démarche.
  • La posture des animateurs doit se caractériser par une neutralité affirmée afin de faciliter le dialogue et la recherche de solutions par les parties. Les facilitateurs doivent garantir l’équité, c’est à dire l’expression équilibrée des acteurs tout en veillant au respect de la problématique traitée.
  • La concertation ne peut se réaliser selon un processus linéaire prédéfini car la pertinence et la robustesse de celui-ci doit s’articuler intimement avec le contexte et de nouveaux besoins.
  • La mise à disposition de la « matière à débat » et de conditions matérielles adéquates est un prérequis indispensable à la concertation. La concertation ne peut pas non plus se passer d’un processus communiquant basé sur l’échange entre personnes qui émettent et reçoivent des messages.
  • La concertation ne s’improvise pas, elle se déploie dans le cadre d’une véritable ingénierie de projet qui passe par un itinéraire structuré, des points de contrôle et une juste mobilisation des ressources dans le temps.

Notre histoire

Aasivik a été crée en Septembre 2013, tout d’abord  porté par une coopérative d’entrepreneurs pour développer l’activité de conseils et de formation dans un cadre collectif et coopératif, permettant de mutualiser compétences, savoir-faire et énergies.

Cette phase d’incubation a naturellement donné naissance en janvier 2016 à Aasivik SAS Unipersonnelle.

Ce que signifie Aasivik ?