Compétences et facteurs clés de succès transférables au management de projets

Engagement des membres de l’équipe projet : la capacité d’apprentissage tient à la nature des engagements et attentes de chaque membre, qu’ils soient sur site ou à distance en appui.

Congruence : être à l’écoute de soi et de son environnement de manière à identifier les écarts entre compétences indispensables et réellement possédées par chacun afin d’adapter l’itinéraire de progression et les bonnes postures de l’équipage.

Remise en question quotidienne entre le prévu et la situation réelle qui nécessite anticipation et adaptation face aux conditions et informations imprévues (météo, glaces, équipements…)

Accumulation d’expérience : se baser sur ce qui marche, ce qui a fait ses preuves de par le passé même si l’innovation s’imposera.

Capacité à décider rapidement en intégrant de multiples dimensions.

Communication et échanges interculturels : « ce n’est pas l’identité qui crée la différence, mais bien l’inverse ».

Référence avant 2014

  • Management de projets en situations extrêmes

  • Projet

    Projet « Gingko » – 2005 / 2006, projet personnel à dimensions professionnelles

    • Voyage au long cours à la rencontre des écosystèmes et peuples de l’Arctique (14 mois)
    • Après cinq années de préparation traversées A/R en solitaire de l’Atlantique Nord en voilier, type « Damien IV » pour le Groenland, hivernage sur la commune de Narsaq. Exploration en équipages pluriels (amis, famille) de la côte Ouest jusqu’à 70° de latitude Nord.

    Construction-adaptation intégrale d’un voilier (hors coque nue), liens particuliers tissés avec le Groenland et les Kalaallit, échange scolaire, communication orientée sur la culture Inuit et le voyage.